Les banques en ligne cartonnent !

© stock.adobe.com


Publié le

**Les banques en ligne ont le vent en poupe !

La crise de la dette en Europe aura été particulièrement pénible pour les banques et notamment en France. Toutes ? non, quelques unes résistent encore et toujours et parmi elles les banques en ligne continuent leur croissance régulière.

En effet, en 2011, les banques en ligne françaises ont constaté une forte croissance des encours d’épargne grâce notamment à une véritable guerre des promotions sur leurs différents placements.

En revanche, les gains sur la clientèle restent très limités pour les acteurs principaux du marché Boursorama, AXA Banque, Monabanq. et Fortunéo.

Seule exception, le leader ING Direct, qui enregistre une augmentation très forte des ouvertures de comptes au troisième trimestre 2011 (+76 % par rapport à la même période en 2010).

"La crise financière a eu pour conséquence une croissance du marché de l’[a[épargne]a], dont nous avons profité. Mais nous avons été peu chahutés par la crise de confiance de cet été", souligne Marie Ramlie directrice des produits et canaux chez ING Direct.

**Banque en ligne : un modèle qui plait à plus en plus de Français

Les autres banques en ligne quant à elles continuent leur progression de manière très stable notamment grâce au développement en France de la multibancarisation.

"Un tiers des Français ont plusieurs comptes bancaires. En Allemagne ce taux dépasse 50 % et dans les pays scandinaves, il est de 80 %" explique Pascal Donnais, Président de Fortunéo.

Ces chiffres montrent bien que le phénomène a encore une grosse marge de progression et que les banques en ligne pourront tirer profit de ce mouvement dans le futur.

Car c’est bien sur ce segment que la plupart des banques en ligne, qui sont rappelons le pour la plupart des filiales d’établissements bancaires traditionnels [1], ont décidé d’investir en se positionnant non pas comme une banque principale mais plutôt comme une banque secondaire.

Dans tous les cas, grâce aux nombreuses offres promotionnelles et à des tarifs très bas, les banques en ligne attirent chaque année de plus en plus de clients et la tendance n’est pas près de s’inverser !

France2011Banque en ligne

[1Boursorama est par exemple une filiale de la [a[société générale]a] alors que Monabanq. et Fortunéo sont toutes les deux des filiales du groupe Crédit Mutuel.

Votre avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

Ă€ lire Ă©galement

Paypal gĂ©nĂ©ralise la facturation de frais d’inactivité

Ă€ compter du 30 juillet 2021, les professionnels auront donc, tout comme les particuliers, des pĂ©nalitĂ©s en cas de compte inactif. Si les (...)

Hello Business, la nouvelle offre bancaire dédiée aux indépendants proposée par Hello Bank !

AnnoncĂ©e depuis quelques mois, l’offre Hello Business proposĂ©e par la banque en ligne de BNP Paribas, Hello Bank !, est dĂ©sormais accessible, aux (...)

Épargne retraite : les Ă©pargnants confirment leur prĂ©fĂ©rence pour le PER assurance

Depuis son lancement, le PER assurance n’en finit plus de sĂ©duire. La FFA publie dĂ©sormais l’évolution mensuelle de la collecte sur les PER, c’est (...)

Société Générale : résultats T1 2021

La SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale alterne le pire comme le meilleur. En 2021, ses gains sur les marchĂ©s financiers lui permettent d’afficher des bĂ©nĂ©fices bien (...)

FinTechs : Qonto et October facilitent le crĂ©dit pour les entreprises

Qonto, le service qui a sĂ©duit plus de 150 000 entreprises en Europe pour amĂ©liorer leur quotidien bancaire, et October, la plateforme de prĂŞt aux (...)

Résultats BPCE T1 2021 (Banque Populaire/Caisse d’Épargne)

La crise est terminĂ©e pour les banques. Les bonnes nouvelles s’accumulent et la remontĂ©e des taux d’intĂ©rĂŞts devrait conforter leurs marges. Le groupe (...)