Banque en ligne : Fortuneo, une banque qui veut être aimée !

© stock.adobe.com


Publié le

**Banque en ligne : Fortuneo et son nouveau slogan, j’aime ma banque

Parmi les banques en ligne, il faut avouer que Fortuneo décroche une mention spéciale pour l’originalité de ses slogans. Après "arrêter de banquer", la banque en ligne arbore depuis le début de l’année l’accroche ’j’aime ma banque", un slogan véritablement à contre-courant de l’opinion générale des Français.

Ainsi, Fortuneo renforce une fois de plus son positionnement audacieux et dynamique. La banque affiche clairement une bonne capacité d’adaptation aux évolutions de marché, par le biais du slogan "J’aime ma banque" qui rappelle quelque peu le fameux "j’aime" de Facebook. Néanmoins même si la clientèle de Fortuneo est sensible aux nouvelles technologies, Pascal Donnais, Directeur Général de Fortuneo a indiqué lors du lancement, que cette nouvelle campagne avait pour objectif de toucher un public beaucoup plus large, de montrer qu’il y a de bonnes raisons d’aimer Fortuneo (économie sur les frais, de maîtrise de ses comptes, d’autonomie et de transparence...)

[(Infos plus : Offre Fortuneo
- Offre bancaire Fortuneo
- Livret + Fortuneo
- Offre Bourse Fortuneo)]

**Banque en ligne : Fortuneo sensible aux avis des Français

Toujours plus proche de son marché, Fortuneo affiche avec grand intérêt, son souhait de connaitre au mieux les sentiments des Français sur les usages bancaires et la perception de leurs frais. D’ailleurs, la banque en ligne a communiqué dernièrement son Baromètre "Usages & Frais bancaires" réalisé en partenariat avec IPSOS et "Choisir ma banque.com".

Bilan du Baromètre "Usages & Frais bancaires" :

[(En termes d’usage bancaire, internet ressort comme un outil privilégié par les Français. Ainsi, 78% d’entre eux consultent leur compte bancaire sur le web et 65% des personnes interrogées y effectuent leurs opérations bancaires.

En ce qui concerne les frais bancaires, les Français affichent une meilleure connaissance du montant des frais. Alors qu’ils étaient 36% à connaître ce montant en 2009, une personne sur 2 le connaît aujourd’hui.

Paradoxalement, 80% des sondés pensent que le coût de leurs frais bancaires est trop élevé cependant 60% expriment la volonté de changer de banque pour réaliser des économies. (Dans les faits, le taux de [a[mobilité bancaire]a] en France est le plus faible d’Europe avec 7.5% selon l’Autorité de contrôle prudentiel)

Changer pour une banque en ligne ou pour une autre banque semble toujours compliqué pour les Français soit 60% d’entre eux, 2 points de plus qu’en 2010. Dans ce contexte, 40% des personnes seraient prêts à changer pour une banque en ligne.)]

Frais bancaireschoisir ma banquebanque en ligne fortuneo banque

Votre avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

Ă€ lire Ă©galement

Paypal gĂ©nĂ©ralise la facturation de frais d’inactivité

Ă€ compter du 30 juillet 2021, les professionnels auront donc, tout comme les particuliers, des pĂ©nalitĂ©s en cas de compte inactif. Si les (...)

Hello Business, la nouvelle offre bancaire dédiée aux indépendants proposée par Hello Bank !

AnnoncĂ©e depuis quelques mois, l’offre Hello Business proposĂ©e par la banque en ligne de BNP Paribas, Hello Bank !, est dĂ©sormais accessible, aux (...)

Épargne retraite : les Ă©pargnants confirment leur prĂ©fĂ©rence pour le PER assurance

Depuis son lancement, le PER assurance n’en finit plus de sĂ©duire. La FFA publie dĂ©sormais l’évolution mensuelle de la collecte sur les PER, c’est (...)

Société Générale : résultats T1 2021

La SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale alterne le pire comme le meilleur. En 2021, ses gains sur les marchĂ©s financiers lui permettent d’afficher des bĂ©nĂ©fices bien (...)

FinTechs : Qonto et October facilitent le crĂ©dit pour les entreprises

Qonto, le service qui a sĂ©duit plus de 150 000 entreprises en Europe pour amĂ©liorer leur quotidien bancaire, et October, la plateforme de prĂŞt aux (...)

Résultats BPCE T1 2021 (Banque Populaire/Caisse d’Épargne)

La crise est terminĂ©e pour les banques. Les bonnes nouvelles s’accumulent et la remontĂ©e des taux d’intĂ©rĂŞts devrait conforter leurs marges. Le groupe (...)