Banque en ligne : des points positifs et négatifs

© stock.adobe.com


Publié le

Les banques en ligne (ING Direct, Fortuneo ou Boursorama Banque) sont arrivées sur le marché français dans les années 2000. Depuis, elles ont du mal à s’imposer.

Même si les particuliers utilisent davantage les services bancaires online, la disponibilité du réseau d’agence physique pour rencontrer un conseiller pèse toujours en faveur des banques traditionnelles.

Le passage à l’usage bancaire 100% en ligne n’est donc pas pour aujourd’hui, il semble pourtant être accepté au fil des années par les particuliers.

Selon une enquête Orange/Terrafemina (mars 2013), 50 % des 25-34 ans, 65 % des cadres et 50 % des possesseurs de smartphones seraient favorables à une gestion de leur compte 100 % à distance.

**Banque en ligne : une offre très attractive

Aujourd’hui, les banques en ligne affichent de vrais avantages.

Les gammes de produits proposés sont équivalentes à celles disponibles auprès des banques traditionnelles alors que les tarifs affichés sont plus attractifs. En outre, les services clients sont primés chaque année pour leur disponibilité.

Banques en ligne, les principaux services généralement offerts :

- carte bleue gratuite,
- consultation par internet des comptes,
- alertes SMS,
- commissions d’intervention

Comparatifs des tarifs bancaires :

Pour un utilisateur moyen, les résultats de notre comparateur indépendant sont sans appels : les 3 premières banques en France à proposer les meilleurs tarifs sont des banques en ligne. La première banque traditionnelle est le Crédit Agricole avec une différence de près de 15 €.

Le modèle des banques en ligne engendre des charges de fonctionnement plus maîtrisées en raison d’une organisation moins lourde.

Une stratégie qui permet d’afficher des tarifs plus light, vitaminés à coup de marketing notamment sur les offres de comptes bancaires, placements (livret bancaire, assurance-vie, compte à terme) et désormais les crédits immobiliers.

A l’air de la multi-bancarisation, les banques en ligne se positionnent généralement comme seconde banque des particuliers.

Selon la dernière étude Crédoc/Monabanq seuls 12 % des clients des banques en ligne en font leur banque principale.

Quelques offres du moment :

Liste complète des offres des banques en ligne

**Limites de la banque en ligne

En revanche, quelques points négatifs sont à évoquer :

- Certains établissements demandent un niveaux de revenu à l’ouverture ou un dépôts mensuel minimum. (Boursorama Banque 1.200 € par mois de salaire par client, ING Direct, 750 € de versement minimum par mois).

- Egalement, l’impossibilité de négocier les frais éventuels en raison des politiques tarifaires pratiquées.

banque en ligne

Votre avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

Ă€ lire Ă©galement

Paypal gĂ©nĂ©ralise la facturation de frais d’inactivité

Ă€ compter du 30 juillet 2021, les professionnels auront donc, tout comme les particuliers, des pĂ©nalitĂ©s en cas de compte inactif. Si les (...)

Hello Business, la nouvelle offre bancaire dédiée aux indépendants proposée par Hello Bank !

AnnoncĂ©e depuis quelques mois, l’offre Hello Business proposĂ©e par la banque en ligne de BNP Paribas, Hello Bank !, est dĂ©sormais accessible, aux (...)

Épargne retraite : les Ă©pargnants confirment leur prĂ©fĂ©rence pour le PER assurance

Depuis son lancement, le PER assurance n’en finit plus de sĂ©duire. La FFA publie dĂ©sormais l’évolution mensuelle de la collecte sur les PER, c’est (...)

Société Générale : résultats T1 2021

La SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale alterne le pire comme le meilleur. En 2021, ses gains sur les marchĂ©s financiers lui permettent d’afficher des bĂ©nĂ©fices bien (...)

FinTechs : Qonto et October facilitent le crĂ©dit pour les entreprises

Qonto, le service qui a sĂ©duit plus de 150 000 entreprises en Europe pour amĂ©liorer leur quotidien bancaire, et October, la plateforme de prĂŞt aux (...)

Résultats BPCE T1 2021 (Banque Populaire/Caisse d’Épargne)

La crise est terminĂ©e pour les banques. Les bonnes nouvelles s’accumulent et la remontĂ©e des taux d’intĂ©rĂŞts devrait conforter leurs marges. Le groupe (...)