EKO

EKO by CA c’est l’offre bancaire à 2€/mois proposée par le Crédit Agricole. Une offre bancaire complète, sans revenus minimum demandés, ouverte à tous.

Publié le

Notations internautes :


Note globale : 2.33/ 5 pour 3 votes
Avis internautes détaillés :
avis internaute

EKO Soyez le premier à donner votre avis !


EKO EKO : Faire un commentaire ou poser une question

Qui peut ouvrir un compte EKO ?

Tout le monde peut ouvrir un compte EKO.Enfin presque tout le monde. Le compte EKO est réservé aux particuliers. Pas de compte joint possible. Aucun revenu minimum demandé. Destiné en premier lieu aux jeunes, le compte EKO est donc accessible au plus grand nombre.

Quels sont les services bancaires proposés par EKO ?

L’offre EKO propose de nombreux services : des services à distance reprenant les codes des néo-banques et des services plus classiques en agence.Retour ligne automatique

Les services de type néobanque :

  • La CB proposée est une carte à contrôle de solde : les paiements et retraits sont bloqués si le solde est insuffisant (à l’exception d’une franchise de 30 euros pour des usages spécifiques : stations-service, parkings et péages). Pas d’autorisation de découvert.
  • Alertes SMS pour maîtriser son budget (solde de moins de 20€, opération sans provision) sont incluses. Des alertes d’information pour les prélèvements à venir sont également envoyées.
  • Modification des plafonds de la carte depuis l’espace client possible.
  • Services classiques de consultation et de gestion du compte (solde, virements…)
  • Activation/désactivation des paiements en ligne,
  • Mini-chéquier de 5 chèques,
  • Virements demandés en agence sont effectués gratuitement,
  • Paiement possible en magasins via PayLib.

Avis sur EKO

Avec ce même tarif de 2€/mois, Monabanq propose plus sensiblement les mêmes services aux mêmes conditions (sans revenus minimum). L’offre EKO est cependant plus à destination des jeunes, ou jeunes actifs. Les clients sensiblement plus établis financièrement, préféreront sans doute Monabanq.

A lire également