Résultats 2012 : la Caisse d’Epargne Rhône Alpes continue sa progression

Résultats 2012 : la Caisse d'Epargne Rhône Alpes continue sa progression
©stock.adobe.com

Focus sur les résultats de l’exercice 2012 de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes...

Publié le



Une activité commerciale dynamique

Malgré un contexte économique difficile, la Caisse d’Epargne Rhône Alpes continue à financer les projets des Rhônalpins : elle a donc renforcé son effort de collecte. Ainsi, le montant de ses encours s’élève à 34,8 milliards, en progression de 9 %. Ses excédents nets de collecte progressent de 37 % à 1,6 milliard d’euros à la fin 2012, et sa part de marché s’élève à 13,9 %.

Les encours de [a[crédits]a] de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes ont progressé de 10,2 % par rapport à fin 2011. Plus de 4 milliards d’euros de nouveaux crédits ont été accordés et engagés en 2012, pour financer les projets de tous ses clients.

Les efforts accomplis par la Caisse d’Epargne Rhône Alpes pour mieux répondre aux attentes de ses clients lui ont permis d’augmenter ses parts de marché. De 2011 à 2012, ses parts de marché sur le crédit immobilier ont augmenté de 0,8 %, et de 0,6 % sur le crédit consommation.

La Caisse d’Epargne Rhône Alpes poursuit sa stratégie de conquête de nouveaux clients. Sur tous les marchés, le nombre de clients qui lui font confiance s’est accru : Particuliers + 4 %, Gestion privée + 18 %, Professionnels + 12 %, Entreprises + 15 %, Associations gestionnaires + 8 %.

Des résultats financiers solides

Dans un contexte économique peu favorable, le Produit Net Bancaire (PNB) de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes s’inscrit à près de 682,4 millions d’euros, à un niveau légèrement supérieur à celui de l’exercice précédent, compte-tenu :

- d’une activité commerciale qui demeure soutenue avec une augmentation des volumes d’activité de crédits et de collecte,
- d’une gestion financière et gestion de bilan qui permettent de bénéficier de l’évolution des taux de marché.

Les frais de gestion, à près de 402,5 millions d’euros, restent maitrisés. Le coefficient d’exploitation reste stable à 59,0 %.

Le coût du risque, en légère augmentation, représente comme en 2011, 0,23 % des encours de crédits.

Le résultat net ressort à 119,5 millions d’euros, une baisse par rapport à 2011 qui s’explique principalement par la hausse de la fiscalité.

Avec plus de 2,5 milliards d’euros de capitaux propres, la Caisse d’Epargne Rhône Alpes démontre sa solidité financière et sa capacité à proposer des crédits à l’ensemble de ses clients : particuliers, professionnels, entreprises...

Une expertise renforcée au service de tous les acteurs de l’économie

La Caisse d’Epargne Rhône Alpes est un des rares établissements financiers, à centre de décision régional, en capacité d’accompagner l’ensemble des acteurs de l’économie. En 2012, elle a renforcé sa position de 1er banquier des collectivités locales et elle est devenue la 1ère banque des professionnels de l’immobilier.

Elle a pour ambition de devenir la banque du 1er cercle des entreprises rhônalpines et la 1ère banque des entrepreneurs de sa région. Pour y parvenir, elle met en place une nouvelle organisation commerciale et renforce ses expertises métiers :

- Direction des PME, créée en 2012,
- Centre d’Affaires Grandes Clientèles, créé en 2012,
- Direction Fusion-Acquisition (haut de bilan) créée en 2012,
- Direction Gestion de Fortune,
- Direction des Financements Structurés (financements d’acquisitions et financement de projets).

A lire également