Record de bénéfices pour les banques sur le début d’année 2015

Record de bénéfices pour les banques sur le début d'année 2015
©stock.adobe.com

Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole, Barclays... Les banques publient des bénéfices en très forte hausse pour le premier semestre 2015. Les banques européennes ne sont pas en reste. La crise financière est loin derrière maintenant.

Publié le



Avec le Crédit Agricole et un bénéfice en très forte hausse, marquant ainsi la fin de ses impacts de la crise financière grecque. Même son de cloche à la Société Générale, qui a publié son plus important bénéfice depuis 2007.

Banques européennes, la crise est déjà loin

Les banques européennes ont connu un deuxième trimestre faste. Selon Bloomberg, les dix plus grands établissements de la zone euro ont en effet engrangé un profit global de 11,4 milliards d’euros au printemps, grâce à des croissances à deux chiffres de leurs résultats.

Dans un contexte de hausse des coûts réglementaires, cette performance illustre les efforts du secteur pour se restructurer. En bonne voie pour atteindre sa cible de 3 milliards d’euros d’économies de coûts récurrentes, ce qui a soutenu la croissance de 13,7% de son profit, BNP Paribas prépare un plan centré sur sa BFI. Même son de cloche chez Société Générale, qui a annoncé 850 millions d’euros d’économies supplémentaires, ou Barclays, à mi-parcours de ses 19.000 suppressions de postes et dont le profit avant impôt a augmenté de 12%.

Même succès du côté des banques en Europe

De son côté Deutsche Bank a publié un bénéfice imposable en hausse de 34%, grâce au bond de 39% des revenus de trading actions. Les métiers de conseil et financement ont, eux, enregistré leur plus haut niveau depuis la fin 2008, une tendance également perceptible chez Société Générale et BNP Paribas, « malgré un contexte moins porteur pour le fixed income ».

Les banques européennes ont par ailleurs bénéficié de la reprise progressive dans la banque de détail. Alors que les crédits aux entreprises sont repartis à la hausse en mai et juin pour la première fois depuis 2012, tandis que ceux octroyés aux ménages ont augmenté de 1,7% en juin selon la BCE, la Société Générale a vu ses revenus progresser de 4,2% en France, contre une hausse de 1,9% dans les caisses régionales du Crédit Agricole. En Italie, les prêts d’UniCredit ont augmenté de 5% pour les ménages, et doublé pour les entreprises.

A lire également