Orange Bank reste dans le rouge en 2021, nouvelles pertes de 166 millions d’euros, le passage dans le vert attendu pour 2024

© stock.adobe.com


Publié le

Orange Bank : nouvelles pertes en 2021

La toute jeune banque mobile Orange Bank, lancée en 2017, est logiquement toujours en phase de conquête, dans un marché concurrentiel, en mal de concentration. Afficher des pertes financières n’est en rien surprenant, les premières années étant une phase d’investissements. Il faut atteindre la masse critique de clients afin d’espérer pouvoir devenir rentable. Ainsi, la perte nette a été réduite de 13,5% l’an dernier, révèlent les comptes consolidés de la Compagnie Financière d’Orange Bank, holding détenant la banque de l’opérateur télécoms et la néo-banque pour les professionnels Anytime rachetée en janvier 2021. Elle s’élève à 156 millions d’euros pour l’année 2021 d’après le rapport financier 2021 de la banque. Depuis son lancement en 2017 grâce à l’acquisition d’une participation majoritaire dans Groupama Banque, la banque d’Orange n’a cessé d’accumuler les pertes. Sur les quatre derniers exercices, elles ressortent à 809 millions d’euros, montant indiqué par l’Agefi.

Rentabilité visée pour 2024

Trop d’acteurs pour une cible largement détournée par les fintech, ne proposant que des moyens de paiement, à moindres frais. Orange Bank avait affiché sa volonté d’être rentable dès 2024. Pour ce faire, la banque mobile entend fortement développer le "cross-selling" en augmentant fortement le taux d’équipement de ses clients actuels. Ainsi, son taux d’équipement devrait grimper de 25% actuellement à 45%. Sacré challenge ! Pour ce faire, Orange Bank a multiplié les partenariats, aussi bien sur les crédits à la consommation (Younited Credit) que sur les crédits immobiliers (Pretto). Orange Bank recherche activement un partenaire afin de proposer des assurances, son partenaire historique Groupama, lui ayant revendu ses parts dans la banque mobile, souhaite se désengager à terme.

Succès commercial pour le Pack Premium

C’est le nerf de cette guerre pour les banques en ligne. Alors qu’ING a lâché l’affaire, sa base clients n’était pas assez étoffée pour espérer être rentable, Orange Bank doit évoluer et proposer de nouvelles offres attractives. Ainsi, en 2021, Orange Bank a poursuivi le développement de ses offres et a initié un projet de transformation majeur.

  • Pack premium lot 2 : En novembre 2021, Orange Bank a annoncé deux nouveautés concernant le Pack Premium, la première concerne le partage parental (initialement réservé au seul titulaire du Pack Premium) et la seconde la possibilité d’offrir une carte Premium à la personne de son choix. Le tout à un prix inchangé de 12,99€ par mois. L’objectif d’Orange Bank est de faciliter la gestion budgétaire des familles.
  • Lancement du DOMEX en Espagne : La succursale Espagnole d’Orange Bank a lancé en octobre 2021 une offre de crédit à la consommation à l’attention des clients non-détenteurs d’un compte Orange Bank.
  • Rachat de créances Slovaquie : La succursale espagnole de la Banque a réalisé une opération de rachat d’un portefeuille de créances Telco auprès d’Orange Slovaquie pour un montant de 15 millions d’euros en novembre
  • 2021.
  • Lancement du projet One Bank : Orange Bank a initié en 2021 le lancement du projet « One Bank » qui consiste en la mise en œuvre d’une organisation pan-européenne de la Banque et d’une plateforme informatique unique, impliquant la mise à niveau de la plateforme informatique espagnole et la migration de la plateforme informatique française vers cette dernière. Cette évolution permettra à Orange Bank de disposer en Europe d’un modèle opérationnel unique et simplifié, d’outils communs, de process alignés, d’une seule gamme de produits et d’une expérience client identique entre les pays. Comptablement, ce projet entraine une accélération du rythme d’amortissement des immobilisations identifiées comme devant être abandonnées une fois la plate-forme unique mise en service.

Partenaires Orange Bank

  • Younited Credit : Orange Bank a choisi Younited comme partenaire sur le crédit à la consommation. Ce partenariat technologique renforcera en cible les maillons essentiels de la chaîne de valeur du crédit à la consommation de la Banque : souscription, octroi, gestion et recouvrement. Dans un premier temps, le déploiement portera sur la souscription et l’octroi (courant 2022). Cette nouvelle plateforme permettra à Orange Bank de proposer son offre de prêt personnel à une clientèle plus large et notamment aux clients d’Orange, au-delà l’offre de prêt affecté déjà disponible en boutiques Orange. L’association avec Younited constitue une avancée qualitative pour toutes les équipes d’Orange Bank qui bénéficieront d’un nouvel outil plus performant.
  • Pretto : En 2021, Orange Bank a également noué un partenariat avec le courtier Pretto concernant la commercialisation de crédits immobiliers. Ce partenariat permettra à Orange Bank d’étendre son offre de crédit immobilier à de nouveaux clients.

Rachat de la participation de Groupama

Au cours de l’exercice 2021, le Groupe Orange a noué un accord avec son partenaire historique, Groupama, pour racheter les 21,7% de ce dernier tout en préservant leurs relations commerciales. En effet, Groupama reste un partenaire commercial pour Orange Bank, en prolongeant jusqu’à 2028 l’exclusivité accordée sur la banque au quotidien et le crédit à la consommation proposés par Groupama à ses clients.

Nombre de clients Orange Bank

Orange Bank a séduit 1.9 million de clients en France. Sa base client ne progresse toutefois que lentement (+5%).

PaysNombre de clients Orange Bank
France 1.900.000
Espagne 144.000
Côte d’Ivoire 800.000

Votre avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également

Le taux d’épargne des Français continue de baisser, chute de 7.36% au deuxième trimestre 2022

La Banque de France vient de publier le taux d’épargne des Français au deuxième trimestre 2022. Sans surprise, il ressort en baisse sensible, de (...)

La NEF souhaite devenir indépendante de tout groupe bancaire

La NEF a des souhaits d’indépendance et vise à devenir une banque indépendante, non adossée à un groupe bancaire.

Les octrois de crédits immobiliers n’ont pas baissé en septembre, au contraire

Contrairement aux publications de presse, les octrois de crédits immobiliers n’ont pas fléchit au mois de septembre, c’est d’ailleurs tout l’inverse. (...)

Crédit immobilier : les taux augmentent en octobre, et vont encore grimper fortement

Avec la hausse des taux d’usure au 1er octobre, les banques vont relever les taux des crédits immobiliers proposés aux particuliers. Les taux (...)

Avertissement générale sur le système financier : risques extrêmes en 2023, selon le CERS (Comité Européen du Risque Systémique)

C’est reparti pour un tour comme en 2008, la dernière crise financière. Cette fois-ci, ce ne sera pas lié aux crédits immobiliers, mais à (...)

Crise financière en 2023, risque de faillite des banques : info, intox ?

Les craintes de tempête pour le système financier de nouveau à son paroxysme, les craintes de faillites de grandes banques refont (...)