Nouveau record historique pour les taux directeurs de la BCE

© stock.adobe.com


Publié le

Nouvelle hausse des taux directeurs de la BCE

L’inflation continue de baisser, mais elle devrait rester trop élevée pendant trop longtemps. Le Conseil des gouverneurs est déterminé à garantir que l’inflation revienne en temps utile à son objectif à moyen terme de 2 %. Afin de renforcer les progrès vers son objectif, le Conseil des gouverneurs a décidé aujourd’hui de relever les trois taux d’intérêt directeurs de la BCE de 25 points de base.

Anticipations de la BCE

AnnéesInflationCroissance
2023 5.6 % 0.7 %
2024 3.2 % 1.0 %
2025 2.1 % 1.5 %

Justification de la hausse

La hausse des taux aujourd’hui reflète l’évaluation par le Conseil des gouverneurs des perspectives d’inflation à la lumière des nouvelles données économiques et financières, de la dynamique de l’inflation sous-jacente et de la force de la transmission de la politique monétaire. Les projections macroéconomiques de septembre des services de la BCE pour la zone euro prévoient une inflation moyenne de 5,6 % en 2023, 3,2 % en 2024 et 2,1 % en 2025. Il s’agit d’une révision à la hausse pour 2023 et 2024 et d’une révision à la baisse pour 2025. La révision à la hausse pour 2023 et 2024 reflète principalement une hausse des prix de l’énergie. Les pressions sous-jacentes sur les prix restent élevées, même si la plupart des indicateurs ont commencé à s’atténuer. Les services de la BCE ont légèrement révisé à la baisse la trajectoire projetée de l’inflation hors énergie et alimentation, à une moyenne de 5,1 % en 2023, 2,9 % en 2024 et 2,2 % en 2025. Les hausses passées des taux d’intérêt décidées par le Conseil des gouverneurs continuent de se répercuter avec force. Les conditions de financement se sont encore durcies et freinent de plus en plus la demande, ce qui constitue un facteur important pour ramener l’inflation à son objectif. Face à l’impact croissant de ce resserrement sur la demande intérieure et à l’affaiblissement de l’environnement commercial international, les services de la BCE ont considérablement abaissé leurs projections de croissance économique. Ils s’attendent désormais à une croissance de l’économie de la zone euro de 0,7 % en 2023, de 1,0 % en 2024 et de 1,5 % en 2025. Les services de la BCE ont considérablement abaissé leurs prévisions de croissance économique. Ils s’attendent désormais à une croissance de l’économie de la zone euro de 0,7 % en 2023, de 1,0 % en 2024 et de 1,5 % en 2025. Les services de la BCE ont considérablement abaissé leurs prévisions de croissance économique. Ils s’attendent désormais à une croissance de l’économie de la zone euro de 0,7 % en 2023, de 1,0 % en 2024 et de 1,5 % en 2025.

Sur la base de son évaluation actuelle, le Conseil des gouverneurs considère que les taux d’intérêt directeurs de la BCE ont atteint des niveaux qui, maintenus pendant une durée suffisamment longue, contribueront de manière substantielle au retour rapide de l’inflation vers l’objectif. Les futures décisions du Conseil des gouverneurs garantiront que les taux directeurs de la BCE resteront fixés à des niveaux suffisamment restrictifs aussi longtemps que nécessaire. Le Conseil des gouverneurs continuera de suivre une approche fondée sur les données pour déterminer le niveau et la durée appropriés des restrictions. En particulier, les décisions du Conseil des gouverneurs en matière de taux d’intérêt se fonderont sur son évaluation des perspectives d’inflation à la lumière des nouvelles données économiques et financières, de la dynamique de l’inflation sous-jacente et de la force de la transmission de la politique monétaire.

Taux d’intérêt directeurs de la BCE
Le Conseil des gouverneurs a décidé de relever les trois taux directeurs de la BCE de 25 points de base. En conséquence, le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement et les taux d’intérêt de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt seront portés respectivement à 4,50%, 4,75% et 4,00%, à compter du 20 septembre 2023.

Programme d’achat d’actifs (APP) et programme d’achat d’urgence en cas de pandémie (PEPP)
Le portefeuille APP diminue à un rythme mesuré et prévisible, l’Eurosystème ne réinvestissant plus le principal des titres arrivant à échéance.

En ce qui concerne le PEPP, le Conseil des gouverneurs a l’intention de réinvestir le principal des titres arrivant à échéance achetés dans le cadre du programme au moins jusqu’à la fin de 2024. Quoi qu’il en soit, le futur roll-off du portefeuille PEPP sera géré de manière à éviter toute interférence avec le politique monétaire appropriée.

Le Conseil des gouverneurs continuera de faire preuve de flexibilité dans le réinvestissement des rachats venant à échéance dans le portefeuille PEPP, en vue de contrer les risques pesant sur le mécanisme de transmission de la politique monétaire liés à la pandémie.

Opérations de refinancement
À mesure que les banques remboursent les montants empruntés dans le cadre des opérations de refinancement à long terme ciblées, le Conseil des gouverneurs évaluera régulièrement dans quelle mesure les opérations de prêt ciblées et leur remboursement en cours contribuent à son orientation de politique monétaire.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Nouveau record historique pour Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

Les chiffres étonnant du succès de BoursoBank

Boursobank compte désormais pas moins de 6,3 millions de clients. La moitié des nouveaux clients a moins de 25 ans.

Carte bancaire à l’étranger : gare aux frais !

Mai sonne le début de l’été, les vacances à l’étranger. Le moment de faire le point sur sa carte bancaire.

Réforme 2024 du crédit immobilier annulée

La réforme des règles d’encadrement d’octroi des crédits immobiliers n’aura pas lieu en 2024. Encore beaucoup de bruits pour rien.

La dégradation de la note française, grave ou pas ?

Les agences Moody’s et Fitch devraient confirmer la dégradation des notes de la dette française. Rien de bien grave, pour le moment.

Hello bank ! passe un cap

Hello bank !, la banque en ligne de BNP Paribas passe le cap des 900.000 clients en France, avec l’intégration de clients Orange Bank.

BoursoBank 220€ offerts à saisir uniquement ce jour

Offre proposée par Boursobank : jusqu’à 220 euros offerts pour les nouveaux clients.