Notation : après les pays européens, Moody’s s’attaque aux banques du vieux continent

© stock.adobe.com


Publié le

Notation : les banques européennes dans la tourmente

Après avoir menacé mardi dernier le triple A de la France, l’Angleterre et l’Autriche et avoir dégradé les notes de l’Espagne l’Italie et le Portugal, l’agence de notation Moody’s a prévenu jeudi 16 février 2012 qu’elle envisageait de diminuer les notes de 114 banques européennes très rapidement.

En effet, en raison de l’ampleur de la crise dans la zone euro et de la décote de 75 % de la dette grecque à venir, l’agence de notation anglo-saxonne a décidé de placer "sous surveillance" de nombreux poids lourds du secteur bancaire européen.

Pour Moody’s, la raison de cette décision est "un environnement opérationnel très difficile en Europe", "l’affaiblissement de la solvabilité des dettes souveraines" ainsi que "les difficultés sur les marchés financiers".

En France, c’est donc bnp paribas, la [a[Société Générale]a], le Crédit Agricole ou encore Natixis qui se retrouvent menacés et ce malgré la publication de résultats 2011 très favorables (BNP a annoncé hier un bénéfice net de 6 milliards d’euros).

Notation : le train ne passera qu’une fois !

Dans le reste de l’Europe, ont retrouve la Deutsche Bank et la Commerzbank en Allemagne, la Royal Bank of Scotland et hsbc au Royaume-Uni, le néerlandais ing ou encore la banque italienne Unicredit et l’espagnole Santander.

Au total, 16 pays européens sont concernés, et c’est l’Italie qui est la plus représentée avec 24 groupes, suivit de l’Espagne (21), la France (10) et le Royaume-Uni (9) l’Autriche (8), le Danemark (8), l’Allemagne (7), le Portugal et les Pays-Bas (6), la Suède (5), la Slovénie (4), la Suisse (2) et un établissement pour la Finlande, la Norvège, la Belgique et le Luxembourg.]]

Cette annonce fait suite à la déclaration de l’agence de notation le 19 janvier dernier où elle avait laissé entendre qu’elle degraderait surement les notes de certaines banques européennes en 2012.

La seule bonne nouvelle, c’est que Moody’s n’envisage pas, après le rendu de ses décisions, de faire une nouvelle vague de dégradation.

"Une fois que les surveillances auront été tranchées, ses notes sur les banques de l’Union européenne reflèteront totalement les effets des facteurs négatifs pour le crédit actuellement observés", a confirmé l’agence de notation.

AAA / aaa (notation)banquebnp paribashsbcINGnatixisEuropeagence de notationMoody’s

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Notation : après Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

DEBLOCK, néobanque lilloise, propose un compte bancaire euros et cryptos

Innovation dans le petit monde des néobanques, Deblock propose une nouvelle offre permettant de détenir à la fois des euros et des cryptos.

La néobanque bunq est rentable en 2023 : 53,2 millions d’euros de bénéfices nets

C’est un cap majeur passé pour la néobanque bunq, le seuil de la rentabilité.

Taux des prêts immobiliers : rien ne bouge vraiment en avril

Rien de neuf pour les crédits immobiliers au mois d’avril, les banques baissent très légèrement leur taux, de quelques points de base seulement, (...)

Monabanq : jusqu’à 240 euros offerts

Une offre de bienvenue exceptionnelle chez Monabanq permet aux nouveaux clients d’empocher jusqu’à 240 euros, sous conditions.

Crédit immobilier sur 20 ans : le taux ne doit désormais pas excéder 6,39 %, jusqu’à fin juin 2024

Au 1er avril et jusqu’au 30 juin 2024, le seuil de l’usure pour les crédits immobiliers de 20 ans et plus est de 6,39 %.

Fortuneo : jusqu’à 160 euros offerts

Cette offre de Fortuneo propose une prime de bienvenue de 160 euros pour l’ouverture d’un compte courant Fortuneo.