Néobanque : bunq devient la première néobanque à être bénéficiaire

© stock.adobe.com


Publié le , mis à jour le

États financiers annuels de bunq pour l’année 2021

BUNQ est la première banque à avoir adopté un modèle d’abonnement transparent et est désormais la première néobanque à déclarer un bénéfice d’exploitation. Les revenus engendrés par les frais d’abonnement ont augmenté de 76 %, passant de 18,5 millions d’euros en 2020 à 32,7 millions d’euros en 2021. Le revenu total a presque doublé pour atteindre 23,1 millions d’euros. Le montant total des dépôts des utilisateurs bunq a continué à croître fortement bien que cette année ait été tumultueuse pour l’économie mondiale. Le montant total de l’argent déposé auprès de bunq a augmenté de plus de 35 %, pour atteindre 1,1 milliard d’euros à la fin de l’année 2021.

Un tour de table record

Après s’être autofinancée pendant près de 10 ans, bunq a levé 193 millions d’euros à l’issue du plus grand tour de table de série A jamais obtenu par une fintech européenne - tour de table mené par Pollen Street Capital, valorisant l’entreprise à 1,6 milliard d’euros. Dans le cadre de cette opération, bunq a également annoncé l’acquisition de Capitalflow Group.

Une croissance soutenue

La croissance continue de l’entreprise souligne l’efficacité de son modèle économique unique. La banque a choisi d’investir son capital élargi de façon à répondre à ses ambitions de croissance. À la fin de l’exercice financier, bunq comptait 358 employés à temps plein et a ouvert des succursales en Allemagne, en France et en Espagne en 2021, puis en Irlande au début de l’année 2022, et a élargi son portefeuille avec un produit hypothécaire durable, franchissant encore une autre barrière importante pour devenir la première néobanque à offrir un service complet au monde.

Rapport relatif aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) de bunq pour l’année 2021

En exposant ses pratiques et ses résultats en matière de durabilité, bunq a publié son rapport ESG, le meilleur de sa catégorie, dans un secteur où la transparence est un enjeu de plus en plus important. Le rapport montre que la banque a continué à exercer un impact positif sur l’environnement par le biais de ses produits bancaires personnels et professionnels. À la fin de l’année 2021, la communauté bunq a planté 5,5 millions d’arbres. En outre, l’entreprise a réussi à réduire son empreinte carbone par ETP passant de 0,96 tCO2 en 2020 à 0,88 tCO2 en 2021. Dans son rapport, bunq s’engage fermement à mesurer et à publier son propre bilan carbone et, en se tournant vers l’extérieur, à financer des projets qui ont un impact direct et positif sur l’environnement. Elle y parviendra en continuant à optimiser son portefeuille d’investissements et en proposant à ses utilisateurs des produits plus éco-responsables qu’ils pourront utiliser pour compenser leur empreinte carbone dans leur vie quotidienne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Néobanque : bunq devient (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

Crédit immobilier : anticipation de la baisse des taux en juin 2024, combien allez-vous économiser ?

La BCE a confirmé ce jeudi 11 avril 2024 ne pas devoir attendre la FED afin de procéder à sa première baisse de taux directeur. Cette baisse est (...)

DEBLOCK, néobanque lilloise, propose un compte bancaire euros et cryptos

Innovation dans le petit monde des néobanques, Deblock propose une nouvelle offre permettant de détenir à la fois des euros et des cryptos.

La néobanque bunq est rentable en 2023 : 53,2 millions d’euros de bénéfices nets

C’est un cap majeur passé pour la néobanque bunq, le seuil de la rentabilité.

Taux des prêts immobiliers : rien ne bouge vraiment en avril

Rien de neuf pour les crédits immobiliers au mois d’avril, les banques baissent très légèrement leur taux, de quelques points de base seulement, (...)

Monabanq : jusqu’à 240 euros offerts

Une offre de bienvenue exceptionnelle chez Monabanq permet aux nouveaux clients d’empocher jusqu’à 240 euros, sous conditions.

Crédit immobilier sur 20 ans : le taux ne doit désormais pas excéder 6,39 %, jusqu’à fin juin 2024

Au 1er avril et jusqu’au 30 juin 2024, le seuil de l’usure pour les crédits immobiliers de 20 ans et plus est de 6,39 %.