Mensualisation des paiements : une pratique répandue !

© stock.adobe.com


Publié le

**La mensualisation des paiements : pratique, populaire et utile

La dernière étude SlimPay/CSA évoque une pratique de mensualisation des paiements largement répandue en France. En effet, l’enquête révèle que les Français manifestent un grand attachement à la mensualisation des paiements pour leur usage personnel : Ainsi, près de la moitié des personnes interrogées (49%) ont souscrit au moins 3 ou 4 contrats de mensualisation, un quart de ceux-ci en déclarant au moins 5.

Seul un cinquième des interviewés ne mensualise qu’un ou 2 paiements (19%), et moins d’un dixième aucun (7%). En ressort peu de différences suivant la profession des Français, les catégories populaires recourent un peu plus à la mensualisation que les catégories favorisées (29% des ouvriers ont mis en place 5 mensualisations ou plus, contre 23% pour les cadres).

Les Français avancent 4 utilisations majeures pour cette solution de paiement. Les frais de communication et plus particulièrement la téléphonie ou internet arrivent en tête (86%). Viennent ensuite les dépenses liées à l’habitation (factures d’électricité, eau, gaz, à 70%), puis les assurances (habitations, automobiles ou mutuelles à 68%) et enfin les impôts (60%).

**Les raisons de la mensualisation des paiements

Outil de commodité, presque 8 Français sur 10 (79%) estiment que ce moyen de paiement leur permet de mieux anticiper leurs dépenses. Il permet de ne pas oublier de payer ses abonnements (73%) ou encore de s’offrir des services ou produits que l’on n’aurait pas pu se payer en une seule fois (72%). Enfin, un peu plus de deux tiers des sondés (65%) estiment que la mensualisation n’est pas assez proposée au moment de l’achat.

Interrogés sur leur propension à choisir la mensualisation pour le paiement d’autres produits ou services, l’abonnement à un journal ou un magazine est le premier service pour lequel les Français seraient prêts à utiliser cette solution de paiement (43%), viennent ensuite plusieurs produits ou services tels que l’accès à une salle de sport (41%), ou la souscription à un service de télésurveillance (38%).

Les moins de 30 ans seraient parmi les plus disposés à mensualiser ces services, notamment pour l’abonnement à un journal ou un magazine (50%) ou l’accès à une salle de sport (58%).

Méthodologie de l’enquête : Enquête quantitative réalisée par Internet les 10 et 12 janvier 2012 auprès de 1002 personnes représentatives de la population Française âgées de 18 ans et plus, résidant en France métropolitaine et constitué d’après la méthode des quotas après stratification par région et par catégorie d’agglomération.

Banketto avec source hopscotchcapital

FranceMensualisation des paiements

Votre avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

Ă€ lire Ă©galement

Paypal gĂ©nĂ©ralise la facturation de frais d’inactivité

Ă€ compter du 30 juillet 2021, les professionnels auront donc, tout comme les particuliers, des pĂ©nalitĂ©s en cas de compte inactif. Si les (...)

Hello Business, la nouvelle offre bancaire dédiée aux indépendants proposée par Hello Bank !

AnnoncĂ©e depuis quelques mois, l’offre Hello Business proposĂ©e par la banque en ligne de BNP Paribas, Hello Bank !, est dĂ©sormais accessible, aux (...)

Épargne retraite : les Ă©pargnants confirment leur prĂ©fĂ©rence pour le PER assurance

Depuis son lancement, le PER assurance n’en finit plus de sĂ©duire. La FFA publie dĂ©sormais l’évolution mensuelle de la collecte sur les PER, c’est (...)

Société Générale : résultats T1 2021

La SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale alterne le pire comme le meilleur. En 2021, ses gains sur les marchĂ©s financiers lui permettent d’afficher des bĂ©nĂ©fices bien (...)

FinTechs : Qonto et October facilitent le crĂ©dit pour les entreprises

Qonto, le service qui a sĂ©duit plus de 150 000 entreprises en Europe pour amĂ©liorer leur quotidien bancaire, et October, la plateforme de prĂŞt aux (...)

Résultats BPCE T1 2021 (Banque Populaire/Caisse d’Épargne)

La crise est terminĂ©e pour les banques. Les bonnes nouvelles s’accumulent et la remontĂ©e des taux d’intĂ©rĂŞts devrait conforter leurs marges. Le groupe (...)