Les fraudes bancaires sur Internet explosent

© stock.adobe.com


Publié le

**Fraudes bancaires : 2,5 % des ménages en sont victimes

Une étude réalisée par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) pointe du doigt l’augmentation des fraudes bancaires sur Internet.

Au total, c’est 2,5 % des ménages français qui ont été touchés par une fraude bancaire en 2011 (contre 2 % en 2010), dont la moitié sur Internet, directement à partir de leur comptes ou via leurs numéros de cartes bancaires.

Cette étude réalisée annuellement avec l’aide de l’Insee, consiste à interroger les Français sur les faits de délinquance dont ils ont été victimes mais pour lesquels ils n’ont pas forcément porté plainte.

Couramment appelée enquête de "victimation", l’enquête de 2012 portant sur l’année précédente a révélée que près de 650.000 ménages auraient été victimes de débits frauduleux sur leurs comptes bancaires.

La moitié des victimes (52 %) indique que le débit le plus récent qui les concerne « a été effectué dans un commerce en ligne ». En d’autres termes, les fraudeurs ont récupéré leurs informations bancaires confidentielles, numéros de comptes, de cartes ou identifiants de connexion pour passer une commande.

**Fraudes bancaires : des sommes relativement faibles

Heureusement, la plupart des délits concernent des sommes peu élevées. L’enquête constate que 27 % des débits frauduleux sont inférieurs ou équivalents à 100 €, 25 % entre 100 et 300 €, 29 % entre 300 et 1.000 euros et 19 % supérieurs à 1.000 euros.

Par ailleurs, sept ménages sur dix indiquent avoir découvert l’existence de ces débits en consultant leurs relevés bancaires.

56 % des interrogés déclarent ignorer comment le ou les auteurs de ces forfaits ont procédé et seuls 44 % des victimes déclarent avoir porté plainte.

En revanche, ils sont 77 % à avoir été remboursés par la banque de l’intégralité du préjudice.

Pour l’ONDRP, l’enquête de victimation est plus révélatrice que les statistiques officielles, car depuis 2011, si la carte bancaire n’est pas volée, il n’y a plus de prise en compte de la fraude.

banquestatistiquesfraude bancaire

Votre avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

Ă€ lire Ă©galement

Paypal gĂ©nĂ©ralise la facturation de frais d’inactivité

Ă€ compter du 30 juillet 2021, les professionnels auront donc, tout comme les particuliers, des pĂ©nalitĂ©s en cas de compte inactif. Si les (...)

Hello Business, la nouvelle offre bancaire dédiée aux indépendants proposée par Hello Bank !

AnnoncĂ©e depuis quelques mois, l’offre Hello Business proposĂ©e par la banque en ligne de BNP Paribas, Hello Bank !, est dĂ©sormais accessible, aux (...)

Épargne retraite : les Ă©pargnants confirment leur prĂ©fĂ©rence pour le PER assurance

Depuis son lancement, le PER assurance n’en finit plus de sĂ©duire. La FFA publie dĂ©sormais l’évolution mensuelle de la collecte sur les PER, c’est (...)

Société Générale : résultats T1 2021

La SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale alterne le pire comme le meilleur. En 2021, ses gains sur les marchĂ©s financiers lui permettent d’afficher des bĂ©nĂ©fices bien (...)

FinTechs : Qonto et October facilitent le crĂ©dit pour les entreprises

Qonto, le service qui a sĂ©duit plus de 150 000 entreprises en Europe pour amĂ©liorer leur quotidien bancaire, et October, la plateforme de prĂŞt aux (...)

Résultats BPCE T1 2021 (Banque Populaire/Caisse d’Épargne)

La crise est terminĂ©e pour les banques. Les bonnes nouvelles s’accumulent et la remontĂ©e des taux d’intĂ©rĂŞts devrait conforter leurs marges. Le groupe (...)