Les banques françaises sont aussi atteintes de la grippe espagnole !

© stock.adobe.com


Publié le

Les banques françaises sont fortement exposées en Espagne

Sur le thème de la crise de la dette en Europe, le dossier grec est le plus médiatisé en raison de la possible sortie du pays de la zone euro. Néanmoins le problème espagnol offre aussi son lot de surprise lorsqu’on s’attarde plus longuement sur l’exposition des banques françaises en Espagne.

Alors que celles-ci possèdent 45 milliards d’€ de dette grecque, l’exposition ibérique se chiffre tout de même à 132 milliards d’€ (Source BRI, Banque des règlements internationaux).

Empêtré dans une bulle immobilière depuis 2008 (230 milliards d’€ de créances douteuses), le secteur bancaire espagnol vit la période la plus sombre de son histoire. La mise sous tutelle de la 4ième banque espagnole "Bankia" depuis le 9 mai dernier, semble pourtant sonner le début d’une nouvelle dépression, mettant en péril toute l’économie du pays.

Une situation qui inquiète, la recapitalisation des banques espagnoles est impérative selon les spécialistes, le besoin serait d’environ 60 milliards d’€. Une opération sans problème pour le premier ministre espagnole Mariano Rajoy qui dément toutes difficultés de son gouvernement. Cependant, pour ses détracteurs, l’Espagne aura du mal à renflouer son secteur bancaire sans aide extérieure de l’Europe et du FMI.

banqueFinanceEspagneGrèce

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Les banques françai Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

Crédit immobilier : anticipation de la baisse des taux en juin 2024, combien allez-vous économiser ?

La BCE a confirmé ce jeudi 11 avril 2024 ne pas devoir attendre la FED afin de procéder à sa première baisse de taux directeur. Cette baisse est (...)

DEBLOCK, néobanque lilloise, propose un compte bancaire euros et cryptos

Innovation dans le petit monde des néobanques, Deblock propose une nouvelle offre permettant de détenir à la fois des euros et des cryptos.

La néobanque bunq est rentable en 2023 : 53,2 millions d’euros de bénéfices nets

C’est un cap majeur passé pour la néobanque bunq, le seuil de la rentabilité.

Taux des prêts immobiliers : rien ne bouge vraiment en avril

Rien de neuf pour les crédits immobiliers au mois d’avril, les banques baissent très légèrement leur taux, de quelques points de base seulement, (...)

Monabanq : jusqu’à 240 euros offerts

Une offre de bienvenue exceptionnelle chez Monabanq permet aux nouveaux clients d’empocher jusqu’à 240 euros, sous conditions.

Crédit immobilier sur 20 ans : le taux ne doit désormais pas excéder 6,39 %, jusqu’à fin juin 2024

Au 1er avril et jusqu’au 30 juin 2024, le seuil de l’usure pour les crédits immobiliers de 20 ans et plus est de 6,39 %.