La Banque Postale rejoint le rang des bancassurances, une bonne nouvelle ?

La Banque Postale : Depuis le 9 décembre 2010, la Banque Postale propose à ses clients des produits d’assurance dommage... Une bonne nouvelle ?

Publié le

Banque : la banque postale se lance dans l’assurance dommage

Comme bon nombre de ses concurrents (Crédit Agricole, BNP Paribas, Crédit Mutuel...), la Banque Postale se lance à son tour dans l’assurance dommage en partenariat avec Groupama.

La banque Postale propose désormais 3 offres d’assurance :
- Assurance automobile : La Banque postale propose 3 formules (Tiers, Tiers+ Dommages et Tous Risques) ainsi que 5 options permettant d’accroître la protection du conducteur

Les clients roulant moins de 5000 km par an bénéficient d’un avantage tarifaire correspondant à 2 mois de prime d’assurance.

- Assurance habitation : Une formule classique enrichie de garanties d’assistance plus spécifiques comme rapatriement, l’avance de fonds, l’hébergement provisoire ou encore la remise en état du domicile en cas de sinistre.
- Protection juridique : La banque Postale propose une protection juridique à un tarif unique de 60€/an pour tous les clients. La protection s’adresse aux particuliers aussi bien dans leur vie privée que professionnelle (salariés), elle assure une information juridique et un accompagnement juridique.

Assurance : les ambitions de la Banque Postale

La banque Postale lance pour le moment sa première gamme de produits d’assurance, au second semestre 2011 l’offre sera plus diversifiée (assurance jeunes conducteurs, service de protection de l ’habitat, voir une extension au entreprises...).

Ces offres ne sont pour le moment souscriptibles que par téléphone ou sur internet, les conseillers en agence ne servant pour le moment que pour relayer l’information. La vente en agence sera progressivement mise en place entre mai et octobre 2011.

Avec ses 10 millions de clients, La Banque Postale occupe une place prépondérante sur le marché bancaire. Cette ouverture vers de nouveaux services d’assurance a de quoi faire trembler la concurrence.

A lire également