Frais bancaires : La vérité est ailleurs !

Frais bancaires : La vérité est ailleurs !
©stock.adobe.com

Depuis plusieurs jours, les études sur les frais bancaires s’enchainent, pourtant, les conclusions divergent. Comment expliquer ces écarts et où se cache la vérité ?

Publié le



Frais bancaires : des études contradictoires ?

Après l’étude de l’UFC-Que Choisir, celle de 60 millions de consommateurs ou de CLCV et Mieux Vivre Votre Argent, c’est au tour du site ChoisirmaBanque.com de dévoiler son enquête sur les frais bancaires réalisée en partenariat avec Le Monde et RTL.

Des enquêtes qui se suivent mais ne se ressemblent pas et qui arrivent souvent à des conclusions différentes, ou du moins des écarts importants.

Ainsi, le baromètre ChoisirmaBanque.com/Le Monde/RTL fait état d’une baisse des tarifs de 2,02 % en moyenne, quand la plupart des autres études indiquent que les frais sont en hausse.

Un écart difficile à expliquer dont la racine se trouve évidemment dans les critères retenus pour mesurer le niveau des frais.

Frais bancaires : une méthodologie un peu floue

Si du côté de l’UFC-Que Choisir la méthodologie est claire (l’étude s’intéresse aux tarifs bancaires des 10 opérations les plus utilisées par les Français), elle est en revanche plus obscure dans certaines enquêtes.

C’est notamment le cas du baromètre ChoisirmaBanque.com/Le Monde/RTL qui indique une moyenne des tarifs bancaires 2014 à 171,51 €, soit une baisse de 2,02 % par rapport à l’an passé, sur une base de 130 banques, mais sans donner plus de spécificités.

Frais bancaires : la vérité est dans les détails !

Où trouver alors la vérité ? Dans les détails ! C’est finalement sur les études plus fines, qui ne s’intéressent qu’à un critère que les résultats convergent. Sur ces points précis, la totalité des études s’entendent : baisse des tarifs de l’accès à internet ou des commissions d’intervention mais hausse des frais de tenue de compte ou du coût des cartes de crédit par exemple.

Bref difficile de se retrouver dans tout cela et le meilleur moyen d’y voir clair est finalement d’étudier soit-même le relevé de frais bancaires annuel que votre banque est désormais obligé de vous envoyer !

A lire également