Dividendes des banques et rachats d’actions : feu vert de la BCE au-delà du 30 septembre 2021

© stock.adobe.com


Publié le

Reprise des versements des dividendes des banques

La BCE lève finalement sa recommandation concernant la restriction de versements de dividendes au-delà de septembre 2021 (source bankingsupervision.europa.eu). La recommandation actuelle de la BCE expirera le 30 septembre 2021. Les autorités prudentielles vont reprendre l’évaluation des plans de fonds propres et de distribution de dividendes selon les modalités en vigueur avant la pandémie.

Le risque de crédit reste élevé pour les banques

Les banques sont invitées à rester prudentes et à ne pas sous-estimer le risque de crédit dans leurs décisions relatives aux dividendes. Une recommandation similaire avait été formulée en juillet alors que, en décembre, la BCE a recommandé aux banques de limiter leurs versements de dividendes. La même recommandation s’appliquait aux rachats d’actions.

Rebond économique confirmé

Les dernières projections macroéconomiques confirment le rebond économique et indiquent une baisse de l’incertitude, ce qui renforce la fiabilité des trajectoires de fonds propres des banques. Les autorités prudentielles ont examiné les pratiques des banques en matière de risque de crédit pendant la pandémie. Il est par conséquent opportun de réinstaurer la pratique prudentielle antérieure consistant à discuter des trajectoires de fonds propres et des plans de de distribution de dividendes ou de rachats d’actions avec chaque banque dans le cadre du cycle prudentiel habituel.

Fin des mesures de soutien, attention aux faillites d’entreprises

Les banques doivent toutefois rester prudentes et tenir soigneusement compte de la viabilité de leur modèle d’activité lorsqu’elles décident de verser des dividendes et de procéder à des rachats d’actions. Elles ne doivent pas non plus sous-estimer le risque que des pertes supplémentaires puissent, par la suite, avoir une incidence sur leur trajectoire de fonds propres, lorsque les mesures de soutien prendront fin.

Crédits sous surveillance

Dans leur évaluation des trajectoires de fonds propres et des plans de distribution de dividendes des banques, les contrôleurs bancaires adopteront une approche prospective éclairée par les résultats du test de résistance 2021. Les contrôleurs bancaires examineront également avec attention les pratiques des banques en matière de risque de crédit susceptibles d’altérer la crédibilité de leurs trajectoires de fonds propres. Des échanges avec les banques auront lieu pendant l’été dans le cadre du dialogue prudentiel régulier.

Votre avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également

Épargne de précaution : faut-il espérer prochainement une hausse du taux du livret A ?

Le retour de l’inflation devrait pousser, lentement mais surement, la remontée des taux d’intérêts. Les épargnants anticipent d’ores et déjà une (...)

Budget 2022 : baisse du déficit de 8.4% à 4.8%, dette publique en baisse de 116% à 144% du PIB, sur fond de polémiques

Les élections approchent. Les querelles budgétaires s’amplifient, alors qu’après avoir dépassé les 700 milliards d’euros d’encours durant la crise (...)

Boursorama banque : jusqu’à 130 euros offerts, uniquement ce mercredi 22 septembre 2021

Vous n’êtes pas certain.e de gagner le méga jackpot et ses 130 millions d’euros promis au vainqueur de l’Euromillions ce vendredi ? Profitez donc de (...)

Focus SCPI by UNEP : une nouvelle plateforme pour aider les CGP à proposer des portefeuilles SCPI adaptés aux objectifs de leurs clients

L’UNEP, plateforme de distribution d’assurance-vie et de fonds immobiliers, annonce le lancement de Focus SCPI by UNEP, un nouvel outil ayant pour (...)

Qonto passe le cap des 200.000 clients entreprises en Europe !

Qonto, la néobanque dédiée aux entreprises connaît un fort développement en France, Italie et Allemagne.

Le salon professionnel du Crédit : conférences et formations pour tous les intermédiaires du Crédit, les 5 et 6 octobre 2021

Premier salon professionnel dédié au Crédit. Conférences et ateliers permettent aux intermédiaires du crédit de se former et d’échanger sur le secteur (...)