Croissance française : un espoir pour un PIB à 1.80% en 2017

Croissance française : un espoir pour un PIB à 1.80% en 2017
©stock.adobe.com

Comme dans tous les pays, la croissance se confirme en France. Selon les chiffres de l’INSEE, le PIB augmente de 0,5 % au troisième trimestre 2017. 4eme trimestre consécutif de croissance du PIB français.

Publié le



4eme trimestre de hausse consécutive du PIB

Au troisième trimestre 2017, le produit intérieur brut (PIB) en volume augmente de nouveau : +0,5 %, après +0,6 % au deuxième trimestre. Essentiellement du aux bonnes nouvelles mondiales, matières premières peu chères, taux d’ intérêts bas, et légère baisse du taux de chômage dans la majorité des pays.

© Fotolia.com/DR
Les dépenses de consommation des ménages accélèrent légèrement (+0,5 % après +0,3 %), tandis que la formation brute de capital fixe (FBCF) totale demeure soutenue (+0,8 % après +1,0 %). Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) augmente : elle contribue à la croissance du PIB pour +0,6 point au troisième trimestre 2017.

Le solde extérieur contribue négativement à la croissance du PIB (−0,6 point après +0,6 point) : les importations accélèrent fortement (+2,5 % après +0,2 %), tandis que les exportations ralentissent nettement (+0,7 % après +2,3 %). À l’inverse, la contribution des variations de stocks est positive (+0,5 point après −0,5 point).

Par rapport au même trimestre de l’année précédente, le PIB est plus élevé de 2,2 % ; ce rythme de croissance n’avait pas été constaté depuis 2011.

La consommation des ménages accélère

Au troisième trimestre 2017, les dépenses de consommation des ménages accélèrent un peu (+0,5 % après +0,3 %). La consommation en services retrouve de l’élan (+0,4 % après +0,2 %) et la consommation en biens demeure solide (+0,7 % après +0,6 %).

Les dépenses en énergie progressent (+1,6 % après +0,5 %) en raison notamment de températures inférieures aux normales saisonnières en septembre. Les achats de biens fabriqués accélèrent (+1,3 % après +0,5 %), surtout du fait des achats de textile-habillement et de biens d’équipement. En 2017, les soldes ont commencé un peu plus tardivement que les années précédentes, ce qui a vraisemblablement soutenu la consommation au troisième trimestre. Dans l’hébergement-restauration, la consommation augmente de 1,1 % ce trimestre.

A lire également