Crédit : La crise financière pousse les particuliers à se prêter entre eux !

© stock.adobe.com
ï»ż

Publié le , mis à jour le

**Prêt d’Union : le prêt entre particuliers

La crise de la dette en Europe a poussé les banques à limiter leurs offres de crédit à la consommation qui présentaient déjà des taux très élevés.

Pour faire face à cette situation, de plus en plus de Français se tourne vers une nouvelle forme de crédit, le prêt entre particulier.

Si ce genre d’initiative existe depuis quelque temps aux Etats-Unis ( la société "Lending Club" a par exemple déjà fournie près de 429 millions de dollars entre janvier et novembre 2011), elle ne fait qu’émerger en France avec beaucoup de succès.

En effet, agrée par la Banque de France en septembre 2011, la société "Prêt d’Union" est un club regroupant des particuliers, comme le président de Saxo Banque Pierre-Antoine Dusoulier ou le cofondateur de Price Minister Olivier Mathiot.

Ces personnes, souvent spécialistes du monde de la finance, vont ainsi à titre personnel, se charger de lever des fonds auprès d’investisseurs particuliers qualifiés pour le réinvestir ensuite sous forme de prêt à la consommation.

***Les prêts personnels à la consommation des ménages

[|Source : "Les Echos", Banque de France|]

**Une initiative qui marche !

Avec des crédits compris entre 2 000 et 250 000 euros, Prêt d’Union a déjà prêté plus de 9 millions d’euros et ainsi répondu favorablement à quelque 600 dossiers parmi les 15 000 demandes.

"Parmi les demandeurs, une partie était fichée au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers et cherchait une solution alternative pour se financer. Ceux-là sont refusés par Prêt d’Union", soulignent Charles Egly et Geoffroy Guigou, qui dirigent le "club".

Les deux hommes expliquent notamment que les critères d’acceptation sont plus stricts que ceux des prêteurs du marché car c’était un des éléments déterminant pour l’enregistrement auprès de la Banque de France.

Prêt d’union axe son "offre" sur le crédit personnel et propose des taux attractifs avec des prêts à 5,85 % sur 3 ans et 7,3 % sur 5 ans pour des sommes allant de 3 000 à 19 500 euros.

Si la société ne compte pas s’élargir aux crédits immobiliers, elle compte cependant étendre son offre à une clientèle plus jeune et avec des critères moins restrictifs d’ici 2 ans.

Crédit

Votre avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire Ă©galement

Paypal gĂ©nĂ©ralise la facturation de frais d’inactivité

À compter du 30 juillet 2021, les professionnels auront donc, tout comme les particuliers, des pĂ©nalitĂ©s en cas de compte inactif. Si les (...)

Hello Business, la nouvelle offre bancaire dédiée aux indépendants proposée par Hello Bank !

AnnoncĂ©e depuis quelques mois, l’offre Hello Business proposĂ©e par la banque en ligne de BNP Paribas, Hello Bank !, est dĂ©sormais accessible, aux (...)

Épargne retraite : les Ă©pargnants confirment leur prĂ©fĂ©rence pour le PER assurance

Depuis son lancement, le PER assurance n’en finit plus de sĂ©duire. La FFA publie dĂ©sormais l’évolution mensuelle de la collecte sur les PER, c’est (...)

Société Générale : résultats T1 2021

La SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale alterne le pire comme le meilleur. En 2021, ses gains sur les marchĂ©s financiers lui permettent d’afficher des bĂ©nĂ©fices bien (...)

FinTechs : Qonto et October facilitent le crĂ©dit pour les entreprises

Qonto, le service qui a sĂ©duit plus de 150 000 entreprises en Europe pour amĂ©liorer leur quotidien bancaire, et October, la plateforme de prĂȘt aux (...)

Résultats BPCE T1 2021 (Banque Populaire/Caisse d’Épargne)

La crise est terminĂ©e pour les banques. Les bonnes nouvelles s’accumulent et la remontĂ©e des taux d’intĂ©rĂȘts devrait conforter leurs marges. Le groupe (...)