CitiGroup : 11 000 suppressions de postes

© stock.adobe.com


Publié le

**Le nouveau patron de Citigroup frappe un grand coup

Après seulement deux mois à la tête de la troisième banque des Etats-Unis (en montant des actifs), Michael Corbat, a annoncé la mise en place d’un plan économique prévoyant la suppression de 4 % des effectifs de Citigroup à travers le monde, soit 11 000 postes.

"Ces actions sont les étapes suivantes logiques dans la transformation de Citi", a-t-il expliqué.

Ces suppressions auront lieu dans le monde entier, avec 4.600 suppressions en Amérique du Nord, 3.800 dans la zone "Europe Moyen-Orient Afrique", 2.100 en Amérique Latine et 750 en Asie.

Dans le détail, le groupe veut "largement réduire ses opérations au Pakistan, au Paraguay, en Roumanie, en Turquie et en Uruguay". Il veut aussi "optimiser" son implantation dans les grandes métropoles avec la suppression de 44 agences aux Etats-Unis, 15 en Corée, 14 au Brésil, 7 à Hong Kong et 4 en Hongrie.

Au niveau des services, c’est la banque de détail qui sera en première ligne avec 6.200 postes supprimés, dont 40 % dans les fonctions administratives et technique, a détaillé la banque dans un communiqué.

"Nous allons améliorer à nouveau notre efficacité opérationnelle en réduisant les capacités et les dépenses excessives.", a indiqué Michael Corbat.

**900 millions d’économie en 2013

Les deux autres activités les plus touchées seront celles à destination des clients institutionnels avec 1.900 postes supprimés, et les fonctions administratives et technique du groupe (2.300 postes).

Avec ses coupes, Citigroup devrait économiser près de 900 millions de dollars dès 2013 et 1,1 milliard par an à partir de 2014. Le chiffre d’affaires devrait lui être réduit de 300 millions de dollars par an, un grain de sable comparé au 78,35 milliards enregistrés l’année dernière.

A court terme en revanche, le plan social devrait coûter 1 milliard de dollars avant [a[impôts]a].

Cette décision de Citi ne surprend pas beaucoup aux Etats-Unis, dans un secteur gravement touché par la crise depuis 2008. Cette année-là, Citigroup avait supprimé 50.000 emplois. L’année dernière, Bank of America avait elle aussi engagé un grand plan de restructuration avec la suppression de 30.000 postes.

Citigroup

Votre avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

Ă€ lire Ă©galement

Paypal gĂ©nĂ©ralise la facturation de frais d’inactivité

Ă€ compter du 30 juillet 2021, les professionnels auront donc, tout comme les particuliers, des pĂ©nalitĂ©s en cas de compte inactif. Si les (...)

Hello Business, la nouvelle offre bancaire dédiée aux indépendants proposée par Hello Bank !

AnnoncĂ©e depuis quelques mois, l’offre Hello Business proposĂ©e par la banque en ligne de BNP Paribas, Hello Bank !, est dĂ©sormais accessible, aux (...)

Épargne retraite : les Ă©pargnants confirment leur prĂ©fĂ©rence pour le PER assurance

Depuis son lancement, le PER assurance n’en finit plus de sĂ©duire. La FFA publie dĂ©sormais l’évolution mensuelle de la collecte sur les PER, c’est (...)

Société Générale : résultats T1 2021

La SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale alterne le pire comme le meilleur. En 2021, ses gains sur les marchĂ©s financiers lui permettent d’afficher des bĂ©nĂ©fices bien (...)

FinTechs : Qonto et October facilitent le crĂ©dit pour les entreprises

Qonto, le service qui a sĂ©duit plus de 150 000 entreprises en Europe pour amĂ©liorer leur quotidien bancaire, et October, la plateforme de prĂŞt aux (...)

Résultats BPCE T1 2021 (Banque Populaire/Caisse d’Épargne)

La crise est terminĂ©e pour les banques. Les bonnes nouvelles s’accumulent et la remontĂ©e des taux d’intĂ©rĂŞts devrait conforter leurs marges. Le groupe (...)