Bourse : Un retour en grâce, une opportunité pour réaliser de bonnes affaires ?

© stock.adobe.com


Publié le

Bourse : Le retour des bonnes affaires ?

Bourse : La crise de la dette ne serait-elle pas au final une bonne opportunité ?

Mardi 9 août, la bourse de Paris et beaucoup de places financières en Europe et dans le monde finissaient enfin dans le vert après 11 séances consécutives en baisse.

Après quinze jours très tendus sur l’ensemble des places boursières du monde, le retour à un peu d’optimisme pourrait bien être une aubaine pour les investisseurs.

En effet, si la crise de la dette en Europe et aux Etats-Unis n’a certainement pas dit son dernier mot, il semble en revanche que les marchés financiers aient sombré dans un pessimisme à outrance ces derniers jours qui a poussé bon nombre de spéculateurs à répercuter leurs inquiétudes sur certains titres qui n’avait pourtant rien à voir avec les dettes européennes ou américaine.

Si beaucoup soulignent le ralentissement de la conjoncture et les mauvaises perspectives de l’économie mondiale en générale (chômage élevé, dette importante, croissance faible etc...), il semble bien que la panique est largement accentuée les baisses de certains cours ces dernières semaines.

Dés lors, au moment où les marchés semblent reprendre un peu confiance, on peut s’attendre à des remontées de plusieurs titres dans les prochains jours.

A ce titre, plusieurs courtiers en ligne en d’ores et déjà noté une forte augmentation des transactions des particuliers, traduisant bien l’opportunisme de certains particuliers qui veulent sauter sur l’occasion d’un marché financier au plus bas pour réaliser de bonnes affaires avant que les titres ne reprennent leurs "équilibres naturels".

Bourse : De bonnes affaires à saisir ?

Généralement, ce sont avant tout les résultats des entreprises et leurs perspectives de croissance futures qui influent sur la variation de leurs cotations.

Depuis quelques temps cependant, ce n’était plus le cas, et les investisseurs, par peur d’un nouveau krach boursier, et d’un retournement drastique de la conjoncture internationale qui en aurait résulté, tablaient donc leur stratégie sur la prudence et la revente d’actions ou d’obligations risquées au profit de titres plus sûrs (le Bund allemand à 10 ans par exemple). Le résultat de ces stratégies est la baisse de certains cours "totalement étranger" aux problèmes des dettes grecque ou américaine et qui pourraient voir leur cours remonter en flêche dans les prochains jours.

La situation actuelle si elle est assez indécise représente donc une réelle une aubaine pour les investisseurs car certains titres sont véritablement sous-cotés et ne reflète pas du tout la valeurs réels des sociétés qu’ils représentent.

C’est précisément dans ce genre de contexte que les plus grosses plus-values peuvent être effectuées, mais attention, l’environnement toujours très volatile pourrait de nouveau se retourner très vite, il convient donc d’agir avec prudence !

EuropeBourseeconomie

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Bourse : Un retour en gr&a Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

Jusqu’à 240 euros offerts chez Monabanq jusqu’au 19 juin 2024

Monabanq propose une nouvelle offre de bienvenue, pour l’ouverture d’un compte courant, jusqu’à 240 euros offerts.

De nouveau jusqu’à 200 euros offerts chez BFORBANK

Nouvelles offres de bienvenue chez BFORBANK

Fortuneo : encore jusqu’à 160 euros offerts

Cette offre de Fortuneo propose une prime de bienvenue de 160 euros pour l’ouverture d’un compte courant Fortuneo.

Les chiffres étonnant du succès de BoursoBank

Boursobank compte désormais pas moins de 6,3 millions de clients. La moitié des nouveaux clients a moins de 25 ans.

Carte bancaire à l’étranger : gare aux frais !

Mai sonne le début de l’été, les vacances à l’étranger. Le moment de faire le point sur sa carte bancaire.

Réforme 2024 du crédit immobilier annulée

La réforme des règles d’encadrement d’octroi des crédits immobiliers n’aura pas lieu en 2024. Encore beaucoup de bruits pour rien.