BNP Paribas, résultats au 31 mars 2014 : 1,7 milliard d’euros !

© stock.adobe.com


Publié le

Le produit net bancaire s’élève à 9 913 millions d’euros, en baisse de 0,6% par rapport au premier trimestre 2013. Il intègre ce trimestre deux éléments exceptionnels pour un total net de +237 millions d’euros : une plus-value nette sur des cessions de titres exceptionnelles pour 301 millions d’euros et la réévaluation de dette propre (« OCA  ») et du risque de crédit propre inclus dans les dérivés (« DVA  ») pour -64 millions d’euros. Les éléments exceptionnels du produit net bancaire s’élevaient à la même période de l’année précédente à +149 millions d’euros.

Les revenus des pôles opérationnels sont quasi stables (-0,2% par rapport au premier trimestre 2013) : ils sont en progression de 0,8%1 chez Retail Banking, en hausse de 2,7%1 chez Investment Solutions, et montrent une bonne résistance chez Corporate and Investment Banking (-3,7%1).

BNP Paribas, résultats au 31 mars 2014 : 1,7 milliard d’euros !

Les frais de gestion, à 6 382 millions d’euros, sont en baisse de 1,4%. Ils incluent ce trimestre l’impact exceptionnel des coà »ts de transformation de « Simple & Efficient  » pour 142 millions d’euros (155 millions d’euros au premier trimestre 2013). Les frais de gestion des pôles opérationnels sont en hausse de 1,8%1, traduisant à la fois la maà®trise continue des coà »ts et la mise en Å“uvre du plan de développement 2014-2016. Ils sont ainsi en hausse de 1,2%1 chez Retail Banking, de 2,3%1 pour Investment Solutions et de 2,8%1 pour CIB.

Le résultat brut d’exploitation augmente ainsi de 0,8%, sur la période à 3 531 millions d’euros. Il est en baisse de 3,6%1 pour les pôles opérationnels.

Le coà »t du risque du Groupe est en hausse de 173 millions d’euros ce trimestre, à 1 084 millions d’euros (68 points de base des encours de crédit à la clientèle), notamment en raison d’une provision de portefeuille de 100 millions d’euros en lien avec la situation exceptionnelle en Europe de l’Est et d’une augmentation chez BNL bc compte tenu d’un contexte toujours difficile en Italie.

Le résultat avant impôt s’élève ainsi à 2 547 millions d’euros, en baisse de 3,7% par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Compte tenu d’une baisse des intérêts minoritaires de 156 millions d’euros notamment du fait de l’acquisition de la part du gouvernement belge dans BNP Paribas Fortis au quatrième trimestre 2013, BNP Paribas réalise un résultat net part du groupe de 1 668 millions d’euros, en hausse de 5,2% par rapport au premier trimestre 2013. Les éléments exceptionnels n’ont pas d’impact sur le résultat net du trimestre, de même qu’au premier trimestre 2013. La rentabilité annualisée des fonds propres est égale à 7,2%. Le bénéfice net par action du trimestre s’établit à 1,30€.

Le bilan du Groupe est très solide. La solvabilité est élevée avec un ratio « common equity Tier 1 de Bà¢le 3 plein  » à 10,6% et le ratio de levier de Bà¢le 3 plein s’établit à 3,7%. La réserve de liquidité du Groupe, instantanément mobilisable, est de 264 milliards d’euros (247 milliards d’euros à fin 2013), soit plus d’un an de marge de manÅ“uvre par rapport aux ressources de marché.

BNP Paribas

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article BNP Paribas, résultats au 31 Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

Fortuneo : encore jusqu’à 160 euros offerts

Cette offre de Fortuneo propose une prime de bienvenue de 160 euros pour l’ouverture d’un compte courant Fortuneo.

Les chiffres étonnant du succès de BoursoBank

Boursobank compte désormais pas moins de 6,3 millions de clients. La moitié des nouveaux clients a moins de 25 ans.

Carte bancaire à l’étranger : gare aux frais !

Mai sonne le début de l’été, les vacances à l’étranger. Le moment de faire le point sur sa carte bancaire.

Réforme 2024 du crédit immobilier annulée

La réforme des règles d’encadrement d’octroi des crédits immobiliers n’aura pas lieu en 2024. Encore beaucoup de bruits pour rien.

La dégradation de la note française, grave ou pas ?

Les agences Moody’s et Fitch devraient confirmer la dégradation des notes de la dette française. Rien de bien grave, pour le moment.

Hello bank ! passe un cap

Hello bank !, la banque en ligne de BNP Paribas passe le cap des 900.000 clients en France, avec l’intégration de clients Orange Bank.