BNP Paribas rassure, même avec des résultats en forte baisse (-33.20%) au premier trimestre 2020

BNP Paribas rassure, même avec des résultats en forte baisse (-33.20%) au premier trimestre 2020
©stock.adobe.com

A l’inverse de la Société Générale, accusant des pertes financières au premier trimestre 2020, BNP Paribas a publié un résultat net de 1,28 milliard d’euro pour ce début d’année. La baisse des bénéfices est de -33,20%.

Publié le , mis à jour le



"Les résultats de BNP Paribas au 1er trimestre 2020 ont été impactés par la violence de la crise sanitaire. Malgré ce choc, la bonne résistance des revenus et des résultats démontre la robustesse du modèle diversifié et intégré du groupe", déclare dans un communiqué le directeur général Jean-Laurent Bonnafé.

Bénéfices nets en baisse de -33.20%

BNP Paribas a annoncé mardi une baisse de 33,2% de son bénéfice net au premier trimestre en raison de l’impact de la crise liée à la pandémie de coronavirus qui a violemment impacté l’économie mondiale et les marchés financiers. Le résultat net de la première banque de la zone euro est resté toutefois bénéficiaire à hauteur de 1,28 milliard d’euros sur la base d’un produit net bancaire (PNB) de 10,89 milliards (-2,3%) au cours des trois premiers mois de l’année.

Baisse attendue de -15 à -20% du résultat net sur 2020

La banque, qui chiffre l’impact de la crise sanitaire à 568 millions sur son PNB au premier trimestre, s’attend à un recul de 15 à 20% de son résultat net, part du groupe, sur l’exercice 2020.

Le coût du risque explose

La crise se traduit pour la BNP par une hausse de 85,4% à 1,4 milliard du coût du risque au premier trimestre, un indicateur clef du niveau de provisionnement permettant de faire face à des défauts de remboursement de crédits, de contrepartie et à d’autres risques opérationnels comme les litiges. En dépit du choc encaissé sur les produits structurés, qui ont souffert notamment de la vague d’annulation de dividendes de nombreux groupes côtés, le modèle diversifié de la banque de la rue d’Antin lui a permis de résister. BNP Paribas affiche toutefois des performances inférieures à certaines de ses rivales européennes, comme Barclays et UBS, dont les revenus tirés des activités de marché ont progressé.

BFI, toujours dans la spirale baissière

Si le résultat avant impôt des activités de la banque de financement et d’investissement (BFI) chute de 60,8%, il reste bénéficiaire à hauteur de 202 millions d’euros tandis que dans la banque de détail, le recul est limité à 5,5%, à 574 millions.

La Société Générale dans le rouge dès le premier trimestre 2020

La semaine passée, Société générale a annoncé pour sa part une perte au premier trimestre imputable aux activités de marché, en particulier aux produits dérivés sur actions.

A lire également