BNP Paribas emploie 149 collaborateurs rémunérés plus d’un million d’euros

© stock.adobe.com


Publié le

Le quotidien économique Les Echos, qui se base sur les données que Bruxelles force pour la première fois les groupes bancaires à publier, précise qu’ils sont 149 à BNP Paribas, à être rémunéré au moins 1 million d’euros par an. Cette rémunération intègre les revenus fixes ainsi que la part variable.

Parmi les banquiers millionnaires employés par BNP Paribas, 47 se trouvent à Londres, tandis qu’ils sont 33 à exercer dans l’Hexagone. 30 sont employés en Asie, et 29 aux à‰tats-Unis. Le groupe est par ailleurs celui dont la grille de salaire atteint les plus hauts niveaux, avec trois banquiers rémunérés plus de 3,5 millions d’euros.

Chez BNP Paribas, la crise financière, est donc vraiment bien qu’un lointain souvenir.

BNP Paribas

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article BNP Paribas emploie 149 (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

Crédit immobilier : anticipation de la baisse des taux en juin 2024, combien allez-vous économiser ?

La BCE a confirmé ce jeudi 11 avril 2024 ne pas devoir attendre la FED afin de procéder à sa première baisse de taux directeur. Cette baisse est (...)

DEBLOCK, néobanque lilloise, propose un compte bancaire euros et cryptos

Innovation dans le petit monde des néobanques, Deblock propose une nouvelle offre permettant de détenir à la fois des euros et des cryptos.

La néobanque bunq est rentable en 2023 : 53,2 millions d’euros de bénéfices nets

C’est un cap majeur passé pour la néobanque bunq, le seuil de la rentabilité.

Taux des prêts immobiliers : rien ne bouge vraiment en avril

Rien de neuf pour les crédits immobiliers au mois d’avril, les banques baissent très légèrement leur taux, de quelques points de base seulement, (...)

Monabanq : jusqu’à 240 euros offerts

Une offre de bienvenue exceptionnelle chez Monabanq permet aux nouveaux clients d’empocher jusqu’à 240 euros, sous conditions.

Crédit immobilier sur 20 ans : le taux ne doit désormais pas excéder 6,39 %, jusqu’à fin juin 2024

Au 1er avril et jusqu’au 30 juin 2024, le seuil de l’usure pour les crédits immobiliers de 20 ans et plus est de 6,39 %.