Banques : Pour cause de faillite d’Etat, recherche 100 milliards, pas sérieux s’abstenir…

© stock.adobe.com


Publié le

**Banque : récolter 100 milliards d’ici Aout 2012

Samedi, l’union européenne est parvenue à un accord de principe pour la recapitalisation des banques de 108 milliards d’euros. Soit moitié moins que le montant exorbitant de 200 milliards chiffrés fin août par le FMI.

Pour le moment, très peu d’informations sur la répartition par pays et par établissements financiers n’ont filtré, il faudra certainement attendre le prochain sommet, mercredi prochain pour en connaitre les détails.

Mais logiquement sur les 100 milliards d’euros dont pourraient avoir besoin les banques européennes, 46 milliards seraient déjà promis à l’Irlande, à la Grèce et au Portugal pour leurs établissements de [a[crédit]a], a-t-on appris dimanche de sources européennes.

**Recapitalisation des banques : comment s’y prendre ?

Pour parvenir à réunir les 100 milliard d’euros requis, le régulateur européen préconise une méthodologie qui ne fait pas l’unanimité.

Il a fait le choix d’appliquer une valorisation à la valeur de marché (« mark to market ») de l’ensemble des dettes souveraines européennes. Ce qui a crée la polémique et l’indignation dans certains pays du sud.

D’après eux les banques des Etats où les dettes publiques ont une valeur aujourd’hui supérieure à celle inscrite dans leurs livres, en sortent gagnantes. Parmi les établissement favorisés, les banques allemandes riches en obligations domestiques, de même que les organismes bancaires scandinaves, britanniques et à moindre échelle française.

Au final, deux options ont été retenues par les autorités européennes pour les banques :
- valoriser leur dette en "mark to mark" pour parvenir à un ration de fonds propres durs de 9% à mi-2012
- respecter un ratio plus important de 9.5% a la même échéance

Les banques pourront ainsi faire le choix qui leur convient en fonction du montant de la dette souveraine de leur pays.

Europeeconomie2012

Votre avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

Ă€ lire Ă©galement

Paypal gĂ©nĂ©ralise la facturation de frais d’inactivité

Ă€ compter du 30 juillet 2021, les professionnels auront donc, tout comme les particuliers, des pĂ©nalitĂ©s en cas de compte inactif. Si les (...)

Hello Business, la nouvelle offre bancaire dédiée aux indépendants proposée par Hello Bank !

AnnoncĂ©e depuis quelques mois, l’offre Hello Business proposĂ©e par la banque en ligne de BNP Paribas, Hello Bank !, est dĂ©sormais accessible, aux (...)

Épargne retraite : les Ă©pargnants confirment leur prĂ©fĂ©rence pour le PER assurance

Depuis son lancement, le PER assurance n’en finit plus de sĂ©duire. La FFA publie dĂ©sormais l’évolution mensuelle de la collecte sur les PER, c’est (...)

Société Générale : résultats T1 2021

La SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale alterne le pire comme le meilleur. En 2021, ses gains sur les marchĂ©s financiers lui permettent d’afficher des bĂ©nĂ©fices bien (...)

FinTechs : Qonto et October facilitent le crĂ©dit pour les entreprises

Qonto, le service qui a sĂ©duit plus de 150 000 entreprises en Europe pour amĂ©liorer leur quotidien bancaire, et October, la plateforme de prĂŞt aux (...)

Résultats BPCE T1 2021 (Banque Populaire/Caisse d’Épargne)

La crise est terminĂ©e pour les banques. Les bonnes nouvelles s’accumulent et la remontĂ©e des taux d’intĂ©rĂŞts devrait conforter leurs marges. Le groupe (...)