Banque : le marché des expatriés fait des envieux

© stock.adobe.com


Publié le

Les expatriés sont des clients de choix...

Aujourd’hui, près d’1,6 millions de français sont expatriés à l’étranger. Un nombre considérable et qui constitue une "cible" de choix pour les banques françaises.

Cette clientèle particulière a de nombreux besoins spécifiques qui peuvent permettre aux banques de diversifier leurs services et d’attirer des nouveaux clients au profil généralement très intéressant.

En effet, la plupart des expatriés sont des cadres supérieurs en mission professionnelle à l’étranger qui ont des salaires élevés et effectuent de nombreuses transactions entre la France et leur pays d’accueil, mais aussi des flux très important lors de leur retour sur le sol français.

"1.600.000 expatriés cela peut paraître une cible peu significative au regard des résidents français, mais c’est une population que nous souhaitons valoriser et fidéliser. Il est important que les expatriés gardent le lien avec leurs conseillers bancaires en France car, dans 80 % des cas, ils reviennent dans l’Hexagone", explique Agathe Buret, directrice marketing de bnp paribas en France.

La [a[banque française]a] a d’ailleurs lancé il y a peu une trentaine d’agences spécialisées pour sa clientèle internationale, mais elle n’est pas la seule à avoir pris des mesures de la sorte.

La guerre des services

De son côté, la [a[Société Générale]a] prend soin de cette clientèle qui a "une capacité d’épargne supérieure à la moyenne" et dont le "produit net bancaire généré à leur retour par les dépôts, projets immobiliers et rapatriement d’actifs" est particulièrement recherché.

Contrairement au marché domestique, celui-ci n’est pas régit par une guerre de tarification mais plutôt par les différents services proposés et les réseaux existants à l’étranger. A ce titre, les banques avec le rayonnement international le plus important sont très avantagées.

Ainsi, si la Société Générale s’appuie sur sa banque de détail international, la BHFM (Banque Hors France Métropolitaine) pour conquérir les marchés du Mahgreb ou de l’Europe de l’Est, les fédérations de banques régionales elles ont des stratégies plus ciblées.

Pour le Crédit Agricole Ile-de-France par exemple il s’âgit d’avoir une offre pointue sur la diversification du patrimoine et la clientèle haut-de-gamme, quand le [a[Crédit Agricole]a] Centre-Est lui a préférer mettre un frein à ses activités internationales.

banqueCrédit AgricoleBNP ParibasSociété Générale

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Banque : le marché des expatri Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également

Jusqu’à 240 euros offerts chez Monabanq jusqu’au 19 juin 2024

Monabanq propose une nouvelle offre de bienvenue, pour l’ouverture d’un compte courant, jusqu’à 240 euros offerts.

De nouveau jusqu’à 200 euros offerts chez BFORBANK

Nouvelles offres de bienvenue chez BFORBANK

Fortuneo : encore jusqu’à 160 euros offerts

Cette offre de Fortuneo propose une prime de bienvenue de 160 euros pour l’ouverture d’un compte courant Fortuneo.

Les chiffres étonnant du succès de BoursoBank

Boursobank compte désormais pas moins de 6,3 millions de clients. La moitié des nouveaux clients a moins de 25 ans.

Carte bancaire à l’étranger : gare aux frais !

Mai sonne le début de l’été, les vacances à l’étranger. Le moment de faire le point sur sa carte bancaire.

Réforme 2024 du crédit immobilier annulée

La réforme des règles d’encadrement d’octroi des crédits immobiliers n’aura pas lieu en 2024. Encore beaucoup de bruits pour rien.