Banque : La crise financière n’empêche pas des banques d’annoncer des milliards d’euros de bénéfices sur 2008 !

Banques : En pleine crise financière, certaines banques annoncent des bénéfices de plusieurs milliards d’euros sur 2008 ! La crise ne serait-elle alors pas seulement dans notre tête ?

Publié le

banqueBanques : Annonces de bénéfices sur 2008, et la crise alors ?

Assez paradoxale, cette situation, en pleine crise financière, pour laquelle les Etats doivent venir au chevet des banques, en offrant notamment des lignes de crédit, alors que ces premières annoncent, tour à tour, des milliards d’euros de bénéfices.

Ainsi, en France, BNP Paribas devrait dégager un bénéfice part du groupe de l’ordre de 3 milliards d’euros pour l’exercice 2008. Certes, BNP Paribas a essuyé de lourdes pertes sur le 4ième trimestre, mais va tout de même terminer l’année avec de larges bénéfices !

De son côté, la société Générale, estime que son bénéfice 2008 devrait être de l’ordre de 2 milliards d’euros.

Pour un système bancaire au plus mal, ce niveau de bénéfice pourrait très largement convenir, à certaines industries notamment...

De même, la banque anglaise Barclays, dont le titre a été largement massacré en bourse, devrait même afficher des bénéfices 2008 supérieurs à l’année précédente, à plus de 5 milliards de Livres. Incroyable !

Certes, certaines banques ont par contre moins de réussite. Ainsi le groupe ING (Pays-bas) va afficher des pertes de l’ordre d’un milliard d’euros en 2008. Les activités d’ING aux Etats-Unis sur les assurances et les crédits font chuter le groupe tout entier (bien connu en France via ING Direct France), qui n’a jamais connu la moindre perte de son histoire.

Les banques largement impliquées dans les investissements aux Etats-Unis souffrent plus que les autres. Les banques françaises, moins développées et souvent en retard par rapport à leurs concurrentes étrangères, ont finalement gagné sur ce point. Parfois, il est préférable de ne pas dans les premiers...

banqueBanques : Pourquoi soutenir les banques ?

Même si les banques françaises affichent des bénéfices, il convient de soutenir l’activité bancaire. En effet, notre système financier dépend avant tout du marché de l’argent : le crédit. Or, si les banques, fautes de prêteur ne peuvent emprunter pour vendre des crédits (leur activité première, la vente de l’argent), notre économie et donc nos emplois devraient cesser rapidement.

Les interventions actuelles des Etats tentent, via diverses stratégies, comme la prise de contrôle d’une partie du capital, comme en Angleterre ou en Allemagne, ou par la mise à disposition de fonds, sous forme de prêts, comme en France, de permettre aux banques de continuer à vendre des crédits.

banqueBanques : Retour à la case départ !

Nul doute que cette crise financière sans précédent aura au moins le mérite d’avoir ramené les banques dans leur rôle premier : la vente de crédit. La spéculation des banques sur les marchés financiers, origine de leur propre chute, devrait être maintenant bien plus limitée.

A lire également