Banque : Comment bien gérer son budget vacances ?

Le budget alloué aux vacances est important, surtout lorsque l’on a une famille nombreuse. Une dépense à ne pas prendre à la légère si l’on veut s’offrir des vacances abordables et sereines...

Publié le , mis à jour le

Budget vacances : bien évaluer le montant

Il est très important de prévoir précisement le budget necessaire pour ses vancances. En plus du fait de partir plus serein, vous profiterez mieux de votre séjour en sachant ou vous en êtes et sans vous inquiéter d’eventuelles difficultés financières à votre retour.

L’organisation de vacances se préparent bien à l’avances, les préparatifs à la hâte ne rime généralement pas avec bonnes affaires et économies :
- le lieu de vos vacances : en vous y prenant tôt vous aurez un plus large choix de réservation et éviterez de vous rabattre sur des séjours plus onéreux mais collant avec vos dates de congés. n’hésitez pas à comparez les offres !
- le mode de transport : Que vous partiez en train ou en avion, il vaut mieux vous y prendre tôt , vous bénéficierez ainsi de tarifs très avantageux, les prix augmentant à l’approche de la date de départ. Si vous hésitez à prendre votre véhicule, faites le calcul : essences, péage, temps et contraintes de trajets... prendre son véhicule est parfois plus onéreux q’un billet d’avions ou de trains à tarif préférentiel. Vous pouvez calculez le coût approximatif de votre trajet sur les sites d’itinéraires routiers.
-  les dépenses sur place : évaluez vos dépenses quotidiennes sur votre lieu de vacances (hébergements, restauration, loisirs...) N’hésitez pas compter large, en vacances on apprécie de se faire plaisir, il faut laisser de la place aux petits imprévus.

Une fois toutes les dépenses misent à plat vous aurez un idée précise du montant à réunir pour financer vos vacances.

Banque : Financer son séjour

Une fois le budget, bien établi, il faut se poser la question du financement :
-  Epargner : Plus vous anticiperez ces dépenses plus vous pourrez mettre de coté de façon régulière. Pour cela, calculer l’effort d’épargne qu’il vous est possible de réaliser chaque mois pour vos vacances : déduisez vos dépenses courantes de vos revenus pour connaitre l’effort d’épargne que vous pouvez réaliser. A chaque fin de mois, placer vos économies sur un compte rémunéré ou un livret d’épargne.

- Emprunter : Emprunter pour partir en vacances, certains le font, mais franchement, emprunter coûte cher. Le jeu en vaut-il vraiment le coup ? Il vaut mieux sans doute remettre à plus tard ses projets, afin de ne pas emprunter !

Si toutefois vous décidez vraiment de partir sur un coup de tête sans épargne suffisante, c’est possible. Il existe aujourd’hui des départs dernière minutes à des prix défiant toutes concurrences, sera vraiment dommage de ne pas en profiter. (Attention tout de même ne réserver jamais un séjour via internet sans bien vous renseigner et comparer les offres au préalable. Des prix trop alléchants peuvent parfois cacher des arnaques.)

Pour financer votre voyage, vous pouvez faire une demande de prêt auprès de votre banque ou d’un organisme de crédit. Vous vous engagerez à rembourser le prêt sur une durée de quelques mois à 5 ans en fonction du montant emprunté et de votre capacité de remboursement. Généralement, comme pour tout crédit, la banque vérifiera votre taux d’endettement pour vous accorder ou non un prêt à la consommation. Théoriquement votre taux d’endettement ne doit pas dépasser 30%.

Banque : Une fois sur place, attention aux frais bancaires

Attention aux frais bancaires lors de vos congés :

- Vacances à l’étranger : Ces chers retraits de cash !

Vous n’êtes plus habitués à payer des commissions lors de vos retraits de cash, un petit voyage à l’étranger et vous allez vite comprendre la tarification de votre banque : les retraits sont très chers ! Echangez des devises avant de partir, ou partez avec suffisamment de cash, limitez au maximum les retraits à l’étranger !

- Vacances en France : Surveillez la zone rouge, pas de solde débiteur durant les congés, sinon ce sont les frais qui explosent !

Vous pensez être à l’abri durant vos congés, mais vous dépensez un peu plus que prévu ? votre banque se frotte les mains, même avec un découvert autorisé, la banque va vous faire payer le prix fort, des taux d’intérêts au-delà des 8%... de quoi avoir de mauvaises surprises lors de votre retour.

A lire également